Powered by Ajaxy
Contrats

Mises à jour offertes

Le droit est en évolution constante, pourquoi prendre le risque de vous retrouver avec un Modèle de contrat obsolète ou inadapté ? Pour cette raison, avec tout téléchargement de Modèle de Contrat sur Lire »

Contrats

20 secteurs d’activités couverts

La base de données du Site UnContrat.com est en évolution constante. Le Site couvre actuellement plus de 20 secteurs d’activités : Droit des Sociétés, Assurance, Association, Famille, Immobilier, Travail et Ressources humaines, Audivisuel, Presse, Spectacles vivants Lire »

Contrats

Le Paiement est sécurisé sur Un-contrat.com

Le Site UnContrat.com vous garantit la sécurité de vos paiements. Vous avez la faculté de payer en mode sécurisé (protocole SSL) et par Paypal.     Lire »

Contrats

Un contrat est une sécurité juridique

Le site Un Contrat.com vous propose des Modèles de contrats de qualité. Disposer d’un Modèle de Contrat qualitatif permet de sécuriser vos activités, de disposer d’une bonne visibilité sur les obligations respectives des Parties Lire »

CDD d’Ouvrier du BTP

Le CDD d’Ouvrier du BTP est un Contrat de travail à durée déterminée pour recruter un Ouvrier d’exécution, un Ouvrier professionnel, Maître-ouvrier, Maître-chef d’équipe, Ouvrier compagnon ou chef d’équipe (Chantiers du Bâtiment).
Ce Contrat est un contrat de Chantier soumis à la Convention collective nationale des ouvriers de travaux publics du 15 décembre 1992 qui régit les relations des ouvriers et les Employeurs exerçant une activité de travaux publics sur le territoire de la France métropolitaine, Corse comprise, à l’exclusion des DOM-TOM.
Le CDD de Chantier doit être conforme à l’article L. 1242-1 dU Code du travail et la Convention collective applicable et stipule l’ensemble des mentions légales obligatoires et notamment celles relatives à la Convention collective applicable, à l’emploi occupé, aux modalités de la période d’essai, au montant de la rémunération de base, aux horaires et lieux de travail, au Préavis, au risques Hygiène et Sécurité, à la prime de pénibilité (utilisation d’outillage vibrant : marteau-piqueur, brise-béton, perforateur, vibreur à ballast, outillage pneumatique ; travaux dans plus de vingt-cinq centimètres d’eau ; travaux dans les égouts en service ; travaux sur échafaudages volants …).

Obtenir des informations sur un fichier déclaré à la CNIL

 
En application de l’article 31 de la loi du 6 janvier 1978, sauf exception (1), la liste des traitements automatisés ayant fait l’objet d’une déclaration à la CNIL sont à la disposition du public. La liste tenue par la CNIL précise pour chacun des traitements :
 
- L’acte décidant la création du traitement ou la date de la déclaration de ce traitement ;
 
- La dénomination et la finalité du traitement ;
 
L’identité et l’adresse du responsable du traitement ou, si celui-ci n’est établi ni sur le territoire national ni sur celui d’un autre État membre de la Communauté européenne, celles de son représentant ;
 
- La fonction de la personne ou le service auprès duquel s’exerce le droit d’accès ;
 
- Les catégories de données à caractère personnel faisant l’objet du traitement, ainsi que les destinataires et catégories de destinataires habilités à en recevoir communication ;
 
- Les transferts de données à caractère personnel envisagés à destination d’un État non membre de la Communauté européenne.
 
(1) Les traitements qui intéressent la sûreté de l’État, la défense ou la sécurité publique et ceux qui ont pour objet la prévention, la recherche, la constatation ou la poursuite des infractions pénales ou l’exécution des condamnations pénales ou des mesures de sûreté.

Modèles de Contrats professionnels avec Uplex.fr :
Statuts de SARL du Bâtiment – BTP
Délégation de paiement
Statuts de SARL d’Electricité Générale
Statuts de SARL de Construction-Vente 
CDD de Chantier du Bâtiment
CDD d’Ouvrier du BTP

Contrat de cession de site Internet

Le Contrat de cession de site Internet est conclu entre un Cédant (société de type Webagency,  développeur …) et un Cessionnaire. Ce contrat doit tenir compte de la protection juridique multiple du site Internet en organisant une cession globale sur tous ses éléments (code source, photographies, graphismes, textes, applications logicielles …).
 
Ce contrat peut notamment être utilisé entre une agence de communication Internet et son client. Le Contrat de cession de site Internet doit notamment stipuler les clauses relatives aux droits cédés, à la garantie d’éviction, à la confidentialité, au dépôt légal, au prix (forfaitaire), aux livrables et format des fichiers cédés … Le Contrat de cession de site Internet entraîne le transfert de propriété du site mais également (en option) des noms de domaine d’accès / d’exploitation (formulaires de transfert à communiquer au Registrar) ainsi que des supports (fichiers …).
 
 

Cession de parts sociales de SCI

La cession de parts sociales de SCI


Nota : les règles qui suivent (sauf pour la cession de parts entre époux) peuvent être aménagées par les statuts de la SCI.  

Les parts sociales des associés ne peuvent être cédées qu’avec l’agrément de tous les associés (les statuts peuvent prévoir une majorité qualifiée par exemple en lieu et place de la règle de l’unanimité).    Les statuts peuvent dispenser d’agrément les cessions consenties à des associés ou au conjoint de l’un d’eux. En principe, ne sont pas soumises à agrément les cessions consenties à des ascendants ou descendants de l’associé cédant. Le projet de cession est notifié, avec demande d’agrément, à la société et à chacun des associés. Il n’est notifié qu’à la société quand les statuts prévoient que l’agrément peut être accordé par les gérants. En cas de cession de parts sociales, la valeur des parts est  en principe déterminée par les parties ou en cas de contestation, par un expert désigné, soit par les parties, soit à défaut d’accord entre elles, par ordonnance du président du tribunal de commerce (procédure de référé sans recours possible).  

Cession de parts entre époux


Attention : il ne peut être dérogé aux règles qui suivent (sauf pour modifier le délai de six mois applicable à une cession et sans que le délai prévu par les statuts de la SCI puisse excéder un an ni être inférieur à un mois).  

Lorsque deux époux sont simultanément membres d’une SCI, les cessions faites par l’un d’eux à l’autre doivent, pour être valables, résulter d’un acte notarié ou d’un acte sous seing privé ayant acquis date certaine.  Lorsque plusieurs associés expriment leur volonté d’acquérir, ils sont, sauf clause ou convention contraire, réputés acquéreurs à proportion du nombre de parts qu’ils détenaient antérieurement. Si aucun associé ne se porte acquéreur, la SCI peut faire acquérir les parts par un tiers désigné à l’unanimité des autres associés ou suivant les modalités prévues par les statuts. La SCI peut également procéder au rachat des parts en vue de leur annulation.  

Cession de parts sociales de SCI 300x174 Cession de parts sociales de SCI

Le nom du ou des acquéreurs proposés, associés ou tiers, ou l’offre de rachat par la société, ainsi que le prix offert sont notifiés au cédant. En cas de contestation sur le prix, celui-ci est fixé par désignation d’un expert (tribunal  de commerce), le tout sans préjudice du droit du cédant de conserver ses parts. Si aucune offre d’achat n’est faite au cédant dans un délai de six mois à compter de la dernière des notifications, l’agrément à la cession est réputé acquis, à moins que les autres associés ne décident, dans le même délai, la dissolution anticipée de la société. Dans ce dernier cas, le cédant peut …

A consulter :  

Pack juridique pour créer une SCI
Statuts de société civile immobilière – SCI
Cahier de résolutions standards – SCI
Demande d’agrément – Cession de parts sociales des SARL, SCI
Modification du capital d’une SCI – Annonce légale
Constitution de SCI – Annonce légale

 

Contrat de Gardiennage

Le Contrat de Gardiennage-Sécurité est conclu entre un Prestataire de services de Gardiennage (Société) et un Client. Le Contrat de Gardiennage est un contrat de Prestation de services qui doit être exhaustif et stipuler notamment les clauses impératives relatives aux obligations du Prestataire de Gardiennage, aux conditions d’Assurance et de Responsabilité, aux conditions de mise à disposition du Personnel de Sécurité, au Prix de la prestation, aux Tâches à accomplir, aux conditions de la Télésurveillance …Le Contrat de Gardiennage-Sécurité peut être utilisé pour tous types d’activités de surveillance (immeubles, locaux d’entreprise, surfaces de vente, soirées privées …). Ce Contrat est distinct du Contrat de gardiennage d’immeuble qui lui est un contrat de Travail. Le Contrat de Gardiennage-Sécurité peut être complété par un Contrat de Télésurveillance

Vente en ligne de compléments alimentaires

Exploiter un site Internet de vente de produits présentés comme des compléments alimentaires peut donner lieu à une condamnation pour exercice illégal de la profession de pharmacien et de commercialisation de spécialités pharmaceutiques si les produits sont qualifiés de médicaments.
Le recours par les cybermarchands, à une terminologie scientifique, à une notice et à une posologie emporte la qualification légale de médicament par présentation et conforte les acheteurs potentiels dans l’idée qu’ils acquièrent un médicament aux effets thérapeutiques démontrés et non un complément alimentaire.
La jurisprudence de la Cour de cassation (arrêt du 27/11/1996) a déjà rappelé que l’article L. 5111-1 du Code de la santé publique qui porte sur la définition du médicament par fonction n’exige pas que les effets du produit sur l’organisme soient scientifiquement démontrés mais se réfère à l’usage auquel il est destiné en vue de restaurer, de corriger ou de modifier les fonctions organiques.
Même pour les produits dont la vente est autorisée par des personnes autres que des pharmaciens (plantes médicinales), les juges ont l’obligation de rechercher si ces produits, compte tenu de leur composition, et dans des conditions normales d’emploi, sont ou non capables de restaurer, de corriger ou de modifier des fonctions physiologiques de manière significative en exerçant une action pharmacologique, immunologique ou métabolique.
Modèles de Contrats professionnels avec Uplex.fr :
 

Sanctions devant la HADOPI

Il a été jugé que les recommandations adressées par la HADOPI aux abonnés à l’origine de téléchargements illégaux, ne méconnaissent pas le principe de la présomption d’innocence garanti par l’article 9 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, ni celui des droits de la défense. 
D’après la procédure mise en place par le législateur, lorsque, dans le délai d’un an suivant la présentation d’une recommandation de la commission de la protection des droits de la HADOPI, la commission est saisie de nouveaux faits susceptibles de constituer une négligence caractérisée, elle en informe l’abonné, par lettre remise contre signature invitant l’intéressé à présenter ses observations dans un délai de quinze jours (faits susceptibles de poursuite). Cette procédure est légale et n’emporte aucune automaticité entre les constats de manquements aux obligations prévues par la loi et le prononcé éventuel d’une sanction pénale par l’autorité judiciaire.
A titre de rappel (article L. 336-3 du code de la propriété intellectuelle – CPI), la personne titulaire de l’accès à des services de communication au public en ligne a l’obligation de veiller à ce que cet accès ne fasse pas l’objet d’une utilisation à des fins de reproduction, de représentation, de mise à disposition ou de communication au public d’oeuvres ou d’objets protégés par un droit d’auteur ou par un droit voisin.
Le manquement de la personne titulaire de l’accès (signataire du contrat de FAI) n’a pas pour effet d’engager la responsabilité pénale de l’intéressé. Lorsque la HADOPI est saisie de faits susceptibles de constituer un manquement à l’obligation du titulaire de l’abonnement d’accès à Internet, elle peut envoyer à l’abonné, sous son timbre et pour son compte, par la voie électronique et par l’intermédiaire du FAI, une recommandation lui rappelant les dispositions de l’article L. 336-3 du CPI, lui enjoignant de respecter l’obligation qu’elles définissent et l’avertissant des sanctions encourues.
Cette recommandation contient également une information de l’abonné sur l’offre légale de contenus culturels en ligne, sur l’existence de moyens de sécurisation permettant de prévenir les manquements constatés ainsi que sur les dangers pour le renouvellement de la création artistique et pour l’économie du secteur culturel des pratiques ne respectant pas le droit d’auteur et les droits voisins.
Uniquement en cas de renouvellement et dans un délai de six mois à compter de l’envoi de la recommandation, de faits susceptibles de constituer un manquement, la commission peut adresser une nouvelle recommandation comportant les mêmes informations que la précédente par la voie électronique. Elle doit alors assortir cette seconde recommandation d’une lettre remise contre signature ou de tout autre moyen propre à établir la preuve de la date de présentation de cette recommandation.
Les recommandations adressées mentionnent la date et l’heure auxquelles les faits susceptibles de constituer un manquement ont été constatés. En revanche, elles ne divulguent pas le contenu des oeuvres ou objets protégés concernés par ce manquement. Elles indiquent les coordonnées téléphoniques, postales et électroniques où leur destinataire peut adresser, s’il le souhaite, des observations à la commission de protection des droits et obtenir, s’il en formule la demande expresse, des précisions sur le contenu des oeuvres ou objets protégés concernés par le manquement qui lui est reproché.
Aux termes de l’article 6 de la convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales (CESDH) :
« 1 – Toute personne a droit à ce que sa cause soit entendue équitablement, publiquement et dans un délai raisonnable, par un tribunal indépendant et impartial, établi par la loi, qui décidera soit des contestations sur ses droits et obligations de caractère civil, soit du bien-fondé de toute accusation en matière pénale dirigée contre elle ;
2 – Toute personne accusée d’une infraction est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie. »
Les recommandations qu’adresse la commission de protection des droits de la HADOPI n’ont, aucun caractère de sanction ni d’accusation, par suite, l’article 6 de la CESDH n’est pas applicable à la procédure suivie devant la commission (Décision Actoba.com n° 4673). 
Modèles de Contrats professionnels sur Uplex.fr :

Assignation en fixation du loyer commercial

En cas de contestation sur le montant du loyer lors du renouvellement d’un bail commercial et à défaut d’accord avec la commission de conciliation, l’une des parties peut saisir le tribunal de grande Instance aux fins de fixation du loyer. L’assignation, signifiée par voie d’huissier, permet de saisir le tribunal.

A consulter :
Modèle d’Assignation en fixation du loyer commercial
Modèle de Bail commercial pour tous commerces
Avec Uplex.fr

Dépôt d’oeuvres en ligne

Les sites internet proposant des « services » de propriété intellectuelle (dépôt …) et entretenant une confusion avec les dépôts officiels peuvent être condamnés pour tromperie (1). M. F. qui proposait aux inventeurs un « service de dépôt probatoire » de leur invention intitulé « licence d’usage de la logistique en propriété intellectuelle » (www.copyrightconsuting.com) a été condamné à 15 000 euros de dommages et intérêts.
Moyennant le versement d’un « droit unique et définitif d’usage de la logistique » de 800 euros, les inventeurs recevaient une « attestation de propriété intellectuelle » / « licence d’usage quittancée » / « acte déclaratif de qualité d’auteur ».
Le caractère trompeur du service était accentué par la mise en scène et l’invocation d’éléments destinés à crédibiliser les affirmations de M.F. (revendication de la qualité d’expert en propriété intellectuelle, reproduction du logo des chambres de commerce et de l’industrie, usage de cachets …).
Les juges ont considéré que « M. F. dispense sciemment, en revendiquant la qualité d’expert, des informations comportant une erreur de droit manifeste dans le seul but de promouvoir un  acte déclaratif dépourvu de valeur juridique et de force légale, qui ne peut se substituer à la valeur et à la force probante des brevets d’invention. L’imitation d’un sceau, la référence à un avocat spécialisé, à un visa d’expert pour la délivrance de l’acte déclaratif contribuent à engendrer un risque de confusion aux yeux du public concerné lui laissant croire que l’acte déclaratif est un acte officiel, ce que semble d’ailleurs confirmer son enregistrement au trésor public».
La solution adoptée par les juges est transposable à tous les services de dépôts qui laissent à croire à un public peu averti, « qu’il peut bénéficier d’un titre efficace à moindres frais et plus rapidement qu’en procédant au dépôt d’un brevet alors que le dépôt probatoire, payant, non seulement ne peut constituer une protection efficace d’une invention technique mais risque en outre de faire obstacle à toute protection future en raison de la divulgation que peut en faire l’inventeur persuadé que ses droits sont protégés » (Décision Actoba.com n° 4514).    
(1) Allégations, indications ou présentations fausses ou de nature à induire en erreur portant notamment sur les caractéristiques essentielles du service offert, ce qui caractérise une pratique commerciale trompeuse au sens de l’article L. 121-1 du code de la consommation.
Modèles de Contrats professionnels avec Uplex.fr :
  
                                

Contrat de commande de sondage d’opinion

Le Contrat de commande de sondage d’opinion est conclu entre une Société (ou toute autre entité) et un Prestataire de Sondages / Etudes d’opinion (éventuellement certifié ISO 20252).
 
Le Contrat de commande de sondage doit parfaitement encadrer les obligations des Parties, notamment sur le volet des obligations de collaboration, du questionnaire et de l’échantillonage, de la propriété des supports, des droits de propriété intellectuelle, de la propriété des supports, de la confidentialité, du traitement des données nominatives… Téléchargez ce Modèle de Contrat de commande de sondage d’opinion (14 pages, Format Word).